Le black Friday, cette année encore vous n’avez pas pu éviter cette avalanche de promos, (même si ces prix cassés restent bien sages par rapport aux Etats Unis), un temps fort commercial qui lance les courses de Noël. Presque tous les commerçants y participent même ceux que l’on ne soupçonnerait pas comme notre banque qui nous a proposé un TEG estampillé Black Friday ou Secret Story qui brade les buzz aux habitants de la maison des secrets avec une réduction de 50% pour qu’ils déclenchent l’alarme des secrets.

Photo : © dailycandidnews.com

Et il faut avouer que ça marche : les leaders du e-commerce ont connu en France une augmentation de 33 % de chiffres d’affaires, un chiffre qui a dépassé tous les prévisions. Dès minuit de nombreux Français étaient devant leur ordinateur pour profiter des meilleures offres. Avec 20 000 articles en promotion, Amazon a tiré son épingle du jeu et a battu ses records de vente en une journée en France avec plus de 2 millions d’unités commandées en soit 1 400 unités par minute.
Son principal rival, Cdiscount a lui réalisé 43 millions d’Euros, chiffre largement supérieur au premier jour des soldes.
Mais revenons sur Amazon et son marché clé, les Etats Unis. Là-bas, en deux jours les ecommerçants ont réalisé 8 milliards de chiffres d’affaires (+18% par rapport à 2016) et l’on estime qu’Amazon a contribué pour moitié à cette progression. La conséquence est double : Amazon voit sa capitalisation augmenter de 2,4 milliards et son principal actionnaire, Jeff Bezos devient tout simplement l’homme le plus riche du monde dépassant Bill Gates.
Pour finir, ce raz de marée médiatique exaspère aussi certains individus comme Florian Gazan ou l’association Zero Waste qui lance sur Facebook une pétition « Black Friday, ça sera sans moi ». Plus intéressant, un ecommerçant décide de fermer son site ce jour là : la Camif. Figure de proue d’une consommation plus responsable, elle profite de la fermeture de son site pour encourager collaborateurs et clients à recycler, partager et lutter contre le gaspillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *