Le combat des boxes.

Souvenez-vous, les smart boxes ont bouleversé vos cadeaux d’anniversaire avant que vous ne les oubliez sur votre cheminée. Une nouvelle race de boxes, les beauty boxes, vient de voir le jour en agitant la blogosphère beauté et nous promet tout simplement de révolutionner la beauté.

Le concept est simple : pour un abonnement mensuel de 13 €, vous recevez chez vous une jolie boite remplie de cinq produits cosmétiques (soins capillaires ou peau, parfums, maquillages) de format miniature pour mieux rentrer dans la boite.

Lancées en juin, elles sont déjà deux et se challengent frontalement :

La jolie box, notre champion local

Inspirée du précurseur américain BirchBox, elle fait preuve d’un sens marketing très affuté : Mathilde utilise son blog beauté perso pour la mettre en avant auprès de sa communauté et anime joliment sa box :

  • sur Internet avec un blog très riche et sur Facebook avec déjà près de 9 000 fans,
  • dans la vraie vie en organisant de jolis apéros avec des bars beauté et des rencontres avec les marques.

Sont partenaires des marques de niche très intéressantes (Erborian, Aïny, Doux Me) et quelques incontournables (Lancôme, Bourjois).

La Glossy Box, le champion Allemand

  • présente dans plusieurs pays (Allemagne, Corée, Angleterre, Brésil), la Glossy box essaie de captiver et capter sa communauté avec un blog beauté/mode et des jeux : répondre à des questionnaires sur les produits rapporte des Glossy dots qui cumulés donnent droit à une Glossy Box. Les marques présentes sont également établies (Biotherm, Nina Ricci) ou des découvertes  (HIP, Davines).

Certaines clientes/blogueuses ont critiqué les premières boxes, notamment  à cause de la taille des produits : des échantillons (avec la mention ne pouvant être vendu).

D’autres beauty box devraient se lancer dans les prochains mois et il est facile de croire au succès d’au moins une d’entre elles.

Les clientes peuvent en effet tester avant d’acheter grandeur nature, découvrir des marques émergentes sans braver la foule et le raconter en avant première à leurs amies. Le format miniature peut plaire aux plus nomades d’entre elles ; la surprise de la découverte peut devenir un jeu.

Les marques peuvent-elles toucher de nouvelles clientes, réaliser des actions en coopération, puiser dans les retours clients des insights inspirants et qui sait, se débarrasser de stocks encombrants.

Nous attendons maintenant avec impatience de voir la troisième box beauté débarquer pour découvrir l’originalité de son offre et allons scruter dans notre boite à lettre si d’autres boxes vont débarquer : le canadien Panty by Post envoie par exemple chaque mois à ses clientes une petite culotte dans du papier de soi.

One Response to “Le combat des boxes.”

Leave a Reply