Les fêtes touchées par la crise ?

Contraint et forcé, le consommateur est amené à faire des choix, même pour les produits festifs :
En 2008, les achats de champagne ont baissé de 12%, d’huitre de 9%, de foie gras de 1,8%.

Le foie gras résiste mieux ; les acteurs de ce marché démultiplient leurs efforts :

  • le Comité Interprofessionel des Palmipèdes à Foie Gras lance sa première campagne TV dès le 11 novembre,
  • Delpeyrat augmente de 40 % son plan média TV,
  • Montfort lance des produits premium : « Foie gras au champagne et 2 poivres » et une gamme surgelée facile d’utilisation : « Mon foie gras facile »,
  • Jean Larnaudie lance une offre découverte, des mini-torchons de moins de 100 g pour moins de 10€,
  • Casino Délices intègre la signature d’un Grand Chef : Michel Troisgros.

Les Français se mettent à cuisiner, veulent se faire plaisir à prix mini si possible.
En période ce crise, innovez, soyez utile et faites le savoir de manière maline.

Leave a Reply