La réponse anticrise d’Unilever.

Selon le Credoc, le budget des ménages va diminuer de 1,2% en 2012 et connaître la même baisse en 2013. Nielsen estime que déjà 66 % des consommateurs français réduisent leur dépense, 61 % privilégient des marques moins chères pour les actions du quotidien, 57% réduisent leur budget loisir ou vêtement (55%).

Une fois les dépenses du quotidien effectuées, 26% d’entre eux déclarent ne plus avoir d’argent disponible.

Ces chiffres poussent certaines marques à reconsidérer leurs gammes premier prix. Ainsi, le responsable pour l’Europe  d’Unilever Jan Zijderveld annonce que son groupe va s’inspirer de ses méthodes dans certains pays asiatiques pour proposer des produits moins chers car en plus petit conditionnement. En Indonésie, le shampoing est vendu par échantillon 2-3 centimes pièce.

En Europe, le marché test de ce retour à la pauvreté est l’Espagne ; Unilver a commencé à commercialiser des mini paquets de lessive ne permettant de faire que cinq lessives. Son argumentation dans le Financial Times Allemagne est limpide : « si un Espagnol ne dépense plus en moyenne que 17 euros quand il fait les courses, je ne vais pas lui proposer un paquet de lessive qui coûte la moitié de son budget ».

Crédit photo © Créative criminals.

Leave a Reply