La plus belle avenue du monde se pare des couleurs U.S.

La mode américaine débarque en force à Paris au travers de Tommy Hilfinger, Abercrombie & Fitch et Banana Republic, qui ont chacun ouvert un magasin amiral sur les Champs-Elysées. L’ouverture du Levis est lui éminent.

Et ils ne font pas les choses à moitié : le plus petit d’entre eux mesure plus de 1 000 mètres carrés, et le plus grand (A&F) 9 000 mètres carrés.

Destinés à accueillir les clients français comme internationaux, ces magasins représentent le summum de la théatralisation commerciale.  Nous avions ainsi déjà testé le savoir-faire Abercrombie dans un précédent article.

Outre la possibilité d’étaler l’ensemble de leurs gammes aux yeux de la clientèle, ces magasins ont avant tout pour objectif de créer un univers autour de la marque, de charger de  symbolique des vêtements et de justifier au regard de leur clients un positionnement de marque statutaire, et donc de prix élevés.

Cette expérience de marque est d’autant plus importante aujourd’hui que la montée d’internet dématérialise totalement les échanges et rend plus intangibles les marques qui s’y prettent.

Crédit vidéo © : 

Leave a Reply