tout dire en 6min40

Adieu Powerpoint à rallonge, fiches bristols et autres présentations fastidieuses. Un nouveau concept fleurit à travers le monde : le Pecha Kucha. Non ce n’est pas le nouveau cocktail à la mode et encore moins le yoga club tendance de la rue Saint Maur. Le Pecha Kucha est LA nouvelle technique oratoire développée dans plus de 350 villes à travers le monde. La règle est simple : chaque participant présente 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes uniquement, soit un total de 6 min 40 de parole.

Astrid Klein et Marc Dytham, deux architectes basés à Tokyo sont à l’origine du projet PECHA KUCHA (qui se prononce peh-chak-cha), qui signifie « bavarder » en japonais.
Il s’agit d’une nouvelle méthode de présentation professionnelle (utilisée lors de colloques, séminaires, ou autres réunions de direction).
Se plaignant de la longueurs des speach, les deux acolytes, ont instauré la règle des 20×20 en 2003 pour favoriser un discours simple, rapide et efficace.

En France, le Pecha Kucha est la dernière trouvaille branchée. On trouve désormais des « Pecha Kucha Night » à Paris, mais aussi à Nantes ou encore à Marseille.

Parce qu’aujourd’hui on doit être capable de speecher n’importe ou et n’importe quand, de convaincre et de persuader n’importer qui, le Pecha Kucha, à l’instar de Twitter et de ses 140 mots, surf sur la tendance du « dire vite mais bien ».

Un nom tout mignon mais un exercice qui n’est pas des plus aisé. Toute la difficulté de cet exercice oratoire réside dans le temps. En effet, comment parvenir à tout dire en seulement 6 min 40. Voici quelques conseils :

1. De la structure, de l’organisation : bref un truc carré sans fioriture. Oubliez les blablas superflus et les mots compliqués que personne ne comprend excepté les 3 geeks du bureau.
2. Un truc joli, vivant, en somme un truc sympa à regarder.
3. Et enfin, on évite le chewing-gum et on parle distinctement, ni trop vite, ni trop lentement.

À vous de Pecha Kucher !

Leave a Reply