Un cadeau presque parfait.

Quel est le cadeau rêvé pour les adultes : parfum 1 million pour respirer bling bling, dernier Houellebecq pour être aussi inspiré que le jury des Goncourt, I’iPad pour ne plus s’exciter sur sa souris ?

Rien de tout cela nous apprend l’étude de Deloitte 2010, « un Noël de raison« . Les consommateurs affirment vouloir recevoir avant tout pour Noël des chèques cadeaux (45%) ou de l’argent (38%). Les produits cosmétiques et vêtements arrivent derrière (37%). Cette hiérarchie reflète la perception d’un environnement tendu qui ne laisse qu’une place réduite au rêve, une volonté de se concentrer sur des cadeaux utiles.

Lorsque l’on demande au même consommateur quels cadeaux il compte faire pour des enfants ; une fois encore, le rêve est loin et il privilégie un aspect utile dans la réussite future de ses enfants : jeux éducatifs (49%), jeux de société (29%),  livres (28%).

Pour faire des cadeaux à des adolescents, notre consommateur va se concentrer sur de l’argent (37%), des jeux vidéo (24%) et des chèques cadeaux (23%).
 Ce tiercé est le signe de la liberté donnée aux adolescents ce qu’ils souhaitent, de la difficulté de pénétrer leur univers pour identifier leurs souhaits. Plus banalement, il traduit également la frustration de voir ses cadeaux mis en vente sur Ebay immédiatement après Noël.

Leave a Reply